Père Andreï est un prêtre de confession orthodoxe.  Après des études de séminariste, effectuées en Grèce, il est retourné dans son pays, la Géorgie dans le sud du Caucase, pour prendre en charge la conception et le développement de nouveaux monastères. On les appelle les prêtres bâtisseurs.

Il est depuis quelques années installé à Borjomi, une ville thermale située dans une région montagneuse au centre de la Géorgie où il est responsable de trois monastères ou retraites pour la formation de novices, futurs moines ou moniales en devenir. Il n'est pas rare que des femmes, parfois mère et fille d'une même famille, se retrouvant sans ressources après le décès ou l'abandon de leurs maris, décident d'épouser la vie monacale. Elles restent ensuite novices jusqu'à ce qu'elles aient prouvé leur foi et leur engagement. Cette période à durée très variable suivant les personnes peut aller d'une à plusieurs années.

Ces lieux en retrait du monde "extérieur" comme ils le qualifient eux-mêmes pratiquent en majorité l'autonomie alimentaire en cultivant fruits et légumes, en élevant des poissons en pisciculture et en produisant leur propre vin.